Education

Un groupe scolaire nouvelle génération à La Rochotte

Présentation du projet

Projet phare d’un quartier en pleine rénovation, ce regroupement scolaire de La Rochotte se veut comme la nouvelle génération de l’école. Réunissant les anciennes écoles de Prévert et Pillon. L’agence architecturale Ajeance a été retenue parmi 137 candidats, cabinets détenant déjà une expérience autour des constructions bioclimatiques.

Cet ensemble a pour objectif l’évolution du cadre pédagogique tout en mixant les enjeux sociétaux de notre époque et l’environnement. L’école de La Rochotte sera un agglomérat passif de matériaux bio-sourcés, recyclés, avec une végétation très présente, et des besoins de chauffage optimisés etc.

Plus qu’écologique elle sera un espace privilégié pour les enfants et les encadrants. Accessible pour tous, elle sera équipée de tout ce qu’il faut pour accueillir des personnes en situation de handicap. La sécurité et le bien être des personnes qui fréquenteront l’établissement est une priorité absolue pour les équipes travaillant derrière ce projet. Ce lieu sera un cocon pour les élèves.

Des espaces modulables

Le projet contient quatre bâtiments :

  • une école maternelle
  • une école élémentaire
  • un espace périscolaire
  • un réfectoire

L’objectif est un ensemble pacifique et cohérent, la sécurité est primordiale. L’environnement scolaire sera préservé des péripéties de la vie et des agitations de la ville. L’école aspire à la tranquillité et à l’apprentissage. L’ensemble architecturale représentera un paysage intérieur structuré et rassurant.

La quasi-totalité du terrain est utilisé pour disposer d’une cour de récréation plus grande, une façade extérieure en pierre protectrice servira de barrière aux nuisances ou autres artifices.

Plusieurs pôles ont été créés et regroupée dans un pavillon. La circulation entre chacun d’eux se fera facilement grâce à des ouvertures stratégiques et permettront aussi d’avoir une vision sur le paysage et le quartier. Il n’y aura pas de croisement de flux.

Le cadre de l’ensemble du projet est accentué sur le « vert », l’écologie. La biodiversité sera favorisée tout autour des bâtiments avec des arbres, des îlots de végétation ou encore des potagers. L’emplacement du nouveau groupe scolaire contraint malheureusement à couper des arbres existants, mais la cours d’école, le grand parvis d’entrée et la rue Blaise pascal seront très végétalisées.

L’ensemble du projet d’école comptabilise :
– 96 arbres dans la cour
– 45 arbres sur le parvis de liaison et d’accueil
– 22 arbres dans la rue Blaise Pascal

C’est donc près de 163 arbres de moyen à grand développement qui seront plantés.

Ces îlots permettant aussi de créer des sous-espaces aux fonctions précises (classe en extérieur, jeux de ballon, terrasse de la cantine etc.) Des massifs de végétation seront aussi utilisés pour créer une limite sur tout le côté nord. Des arbres tels que des pins et des Ostrya vont offrir de l’ombre sur les cheminements piétons.
La lumière naturelle est activement utilisée grâce à de nombreux vitrages, des haut-jours et des patios, ce qui en fait des espaces généreux qui baignent dans la lumière quotidiennement. Des préaux et des débords de toit sont aussi prévus pour protéger les enfants des fortes chaleurs ou intempéries lors des pauses.

20 octobre 2023 / Un premier arbre est planté par les futurs élèves de l’école

La lumière naturelle est activement utilisée grâce à de nombreux vitrages, des haut-jours et des patios, ce qui en fait des espaces généreux qui baignent dans la lumière quotidiennement. Des préaux et des débords de toit sont aussi prévus pour protéger les enfants des fortes chaleurs ou intempéries lors des pauses.

L’architecture de ce projet se caractérise par sa sobriété, utilisant des formes simples et des matériaux naturels pour leur esthétique et leur durabilité. La façade est constituée d’une combinaison de pierres et de bois, offrant à la fois un aspect visuel attrayant et une protection contre les éléments extérieurs.
À l’intérieur, le bois est associé aux fenêtres, et de généreux avant-toits créent une atmosphère chaleureuse et protectrice. La conception architecturale suit une structure en bois, mettant l’accent sur la rationalité de la construction et sa flexibilité.
Chaque pavillon est organisé autour d’un espace central, un hall polyvalent qui peut être adapté par les enfants et les enseignants. Les salles de classe sont disposées autour de ce même espace, avec un accès direct à la cour végétalisée.

Cette nouvelle école respectera l’ensemble des réglementations concernant les personnes en situation de handicap, adultes ou enfants. Des rampes, emmarchements, des places de stationnements handicapées près de chaque entrée. Les espaces intérieurs seront bien évidemment adaptés pour la circulation en fauteuil roulant.

Pour les handicaps visuels, des bandes rugueuses seront placées en haut et en bas des emmarchements, la signalétique sera visible et contrastée pour tout le monde, l’accès au site pourra se faire par interphone, et une file de pavés podotactiles reliera les espaces extérieurs aux entrées des bâtiments.

L’ambiance des salles de classe se veut douce et chaleureuse, largement ouverte vers l’extérieur et le végétal. Les salles de classes seront :

  • Largement vitrée (châssis bois triple vitrage) avec une porte donnant directement vers l’extérieur (sur la cour végétalisée ou le jardin élémentaire)
  • Charpente apparente avec entre solives bois un faux-plafond en fibre de bois pour le confort acoustique
  • Mobilier fixe sur- mesure en 3 plis épicéa vernis avec un évier dans chaque classe (pour le rangement de tout le matériel scolaire)
  • Peinture blanche au mur + plinthes teinte claire
  • Linoleum au sol teinte claire
  • Tableau blanc fixe et tableau interactif mobile dans chaque classe
  • Mobilier scolaire type
  • Luminaires et ventilation pour un confort renforcé en été comme en hiver

Un projet passif et vert

Une approche environnementale a été décidée depuis les phases de réflexion du projet et développé durant tout le processus. L’énergie et la qualité de l’air sont les thèmes prioritaires.
La conception est conforme au standard Passivhaus (labellisation bâtiment passif) et elle garantit de très faibles consommations de chauffage (10 fois inférieure aux bâtiments existants). Elle permet d’assurer un confort aux usagers d’un point de vue thermique, acoustique et olfactif. Avec ce niveau de performance, le projet pourra s’inscrire dans le cadre de l’Appel à projet bâtiment exemplaire passif de CLIMAXION.

Les matériaux des structures ont été choisis pour leurs qualités d’étanchéité à l’air, de réduction des consommations de chauffage et refroidissement. Les matériaux en question sont un système mixte bois-béton avec socle, dalle et refend en béton.
Les apports solaires et internes sont mieux stockés comme la fraîcheur durant l’approche de l’été ce qui évite l’utilisation de la climatisation.
Cette structure béton est « emballée » par un manteau en ossature (murs de l’étage) et une charpente bois, matériaux à faible impact carbone permettant également une préfabrication importante du projet.

Pour réduire les coûts, une ossature en bois appelée « manteau thermique » est un mur rideaux triple vitrage bois qui offre une réduction des besoins énergétiques et garanti un confort des locaux même à proximité des vitrages. Cette ossature permet des apports solaires gratuits en hiver et réduit les besoins de chauffage du bâtiment.

La présence du bois est notable dans les menuiseries, la charpente, les façades et l’aménagement intérieur du bâtiment, contribuant ainsi positivement à l’empreinte carbone du projet. Les isolants sélectionnés sont principalement d’origine biologique, tels que la ouate de cellulose et le coton, ainsi que de la laine de bois, des matériaux à faible impact environnemental. De plus, l’isolation sous la dalle est réalisée en mousse de verre recyclée.
Les vitrages de l’ensemble du projet sont accessibles depuis le rez-de-chaussée, et au moins 30% des fenêtres sont ouvrantes, permettant un nettoyage aisé depuis l’intérieur. Les façades sont habillées de bardage en bois de Mélèze ou de pierres, des matériaux choisis pour leur durabilité exceptionnelle. Les revêtements de sol sont adaptés à leur usage : les halls sont en béton poli, tandis que les salles sont revêtues de caoutchouc, nécessitant un entretien régulier (une à deux fois par semaine) et offrant une longévité remarquable.
En synthèse, l’utilisation du bois, des matériaux d’isolation respectueux de l’environnement, des vitrages fonctionnels, et des revêtements de sol adaptés, contribue à la durabilité et à l’efficacité environnementale du projet.

Le bâtiment et ses fonctions sont conçus afin que tous les locaux à occupation prolongée puissent avoir un accès efficace à la lumière naturelle. L’accès à la lumière naturelle est favorisée dans les classes, salles et bureaux par des menuiseries de grande hauteur donnant accès à des vues sur l’extérieur et aux vitrages en second jour donnant sur la circulation.
Les circulations disposent également d’un éclairage naturel important grâce à des haut-jours favorisant l’autonomie lumineuse de ces espaces.

Un système de ventilation et de qualité d’air est aussi au rendez-vous. Le renouvellement d’air par la ventilation mécanique double flux est réalisé quasiment sans pertes d’énergie grâce au système de récupération de chaleur à roue disposé sur l’air rejeté avec un rendement minimum de 85%. Elles seront positionnées en combles et accessible avec un escalier permanent pour faciliter la maintenance.

Le chantier de la nouvelle école, rue Blaise Pascal, dans la quartier de La Rochotte
(photo septembre 2023)

Un enseignement différent

Le groupe scolaire a un rôle essentiel dans la promotion de la mixité sociale, tout en respectant les mesures sanitaires en vigueur. Il se veut innovant sur les plans architectural, technique et paysager, dans le but de créer un environnement propice à une nouvelle manière de vivre et d’apprendre, tout en intégrant une dimension culturelle significative.
Notre quête est de concevoir l’école du futur, avec une priorité claire : le bien-être des enfants. La flexibilité des espaces doit être la clé, permettant ainsi des usages variés et inattendus, tout en favorisant la mutualisation et tout en offrant des accès distincts. Notre ambition est de créer un lieu accueillant non seulement pour les élèves, mais aussi pour les habitants de la communauté. La structure « 1000 jeunes » devra permettre aux enfants doit donner aux enfants l’impression de faire partie d’une communauté scolaire dynamique, sans pour autant se sentir constamment en classe.
L’amélioration des conditions d’accueil et le bien-être des enfants sont des priorités majeures pour la municipalité. La ville de Chaumont et ses équipes travaillent inlassablement pour injecter de l’innovation dans ses projets. Notre objectif ultime est de bâtir l’école de demain, qui soit à la fois écologique, inclusive et bienveillante.
L’ensemble scolaire se veut aussi facile d’utilisation pour tout le personnel travaillant dans l’établissement, enseignants, atsem, agents d’entretien. Les meubles disposeront de roulettes pour être modulable. L’équipement sera de qualité avec des matériaux et matériels rigoureusement choisis en lien avec les futurs utilisateurs.

Coûts et partenaires

La compacité du projet permet d’être performant et de garantir l’utilisation de produits de qualité tout en respectant l’enveloppe budgétaire. Un budget important a été alloué aux aménagements extérieurs qui dépassent les attendus du programme mais qui semblent essentiels pour renforcer la qualité paysagère du site.

Coût total : 19 333 000 euros HT

Partenariats financiers obtenus à ce jour (20/10/23) par la ville de Chaumont :
Département de la Haute-Marne -> 23,03%
GIP 52 -> 28,23%
Etat -> 6,46%
ANRU ->9,31%

Illustrations :  agence architecturale Ajeance