Sport

Rénovation des équipements sportifs : top départ !

En 2021, Chaumont s’est lancée dans un plan pluriannuel dédié au sport. Objectif : une mise à jour de toutes les infrastructures avec de menus travaux et des chantiers d’envergure. Labellisés Ville Active et Sportive depuis 2021, nous pouvons encore mieux faire !

PPI sport, kézako ?

Un plan pluriannuel pour les infrastructures sportives permet d’échelonner les dépenses et de prévoir un budget conséquent sur plusieurs années. Donc un plan plus ambitieux et cohérent que des projets ponctuels. Côté budget, l’inflation et la hausse des coûts de l’énergie viennent s’inviter dans le calendrier pour dicter de nouveaux impératifs. Nous devons réfléchir sur le long terme : c’est une course de fond. Le but : faire du durable et de l’utile.

Parole aux usagers : les associations, premières concernées sont consultées à chaque étape du processus avec la participation de l’OMS (Office Municipal des Sports). Du sur-mesure.

Les motivations

Avec 12 000 licenciés et plus d’une centaine d’associations sportives, notre ville aime bouger. Entre gymnases, stades, salles spécialisées etc., Chaumont compte 4 fois plus d’infrastructures sportives que les autres villes de même catégorie. Mais des infrastructures parfois vétustes.

Nouvelles pratiques sportives, nouvelles envies des sportifs, évolutions des normes de sécurité : des travaux donneront un coup de jeune au parc. À terme, l’intégralité de nos équipements seront en accès PMR (personnes à mobilité réduite) et aux besoins des utilisateurs.

3 projets

Une salle de sports d’opposition
Actuellement, les salles de sport d’opposition (escrime, boxe, taekwondo, etc.) sont éparpillées aux quatre coins de la ville dans des lieux nécessitant beaucoup trop de travaux. C’est le cas pour l’école Victor Hugo où évoluent actuellement la boxe, le taekwondo et le matériel “indoor” du triathlon. En attendant la nouvelle salle d’opposition ces associations seront relogées à l’ancien lycée du haut du val réaménagé.
L’idée ? Pour rationaliser, il faut regrouper.
L’ambition est donc, de construire un lieu pouvant accueillir l’ensemble des sports d’opposition.


Un nouveau gymnase
Un gymnase multisport va voir le jour, avec des travaux espérés pour 2029. Celui-ci viendrait en remplacement du plus ancien gymnase Gagarine, voué à la destruction, après de nombreuses années de bons et loyaux services.


Lifting pour les stades
Au Stade Flamion, les footeux vont bientôt bénéficier d’un vestiaire féminin et d’un club house flambant neufs. L’éclairage sera intégralement remis aux normes et le parking sera rénové. Un nouveau terrain synthétique viendra compléter l’offre actuelle. Idem pour le stade Dodin, avec une réfection des tribunes et des vestiaires ainsi qu’une accessibilité PMR.

Ça bouge chez les juniors

Réclamés par la commission sport du conseil municipal des enfants, de nouvelles aires de jeux arrivent… Premier chantier à l’école Lafayette, tout en motricité et en dynamisme, inspiré par les idées des mini-conseillers. Avec un nouvel univers de jeux et surtout, un City stade, qui pourra également être utilisé par l’école lors des séances de sport. On joint l’utile à l’agréable… 

­­­