Vous êtes dans : Accueil Actualité Inauguration de la nouvelle chaufferie biomasse

Inauguration de la nouvelle chaufferie biomasse

Un outil performant au service des usagers et du développement durable.

 

La chaufferie biomasse du réseau de chaleur de Chaumont, implantée dans le quartier de La Rochotte, a été inaugurée vendredi 16 février 2018. Cette chaufferie centrale est alimentée par une énergie locale et renouvelable : le bois. 

Mise en service en septembre 2017, elle dessert 1 100 équivalents logements et produit 20% de la chaleur du réseau, le complément d’énergie est fourni par la récupération d’énergie renouvelable provenant de l’usine d’incinération des ordures ménagères de Chaumont (55%) et par 6 chaudières gaz en appoint/secours (25%). Le bois, le gaz et l’énergie valorisée de l’incinération des déchets, forment une combinaison parfaite d’approvisionnement, permettant de sécuriser le système et de s’inscrire dans une démarche de développement durable en abandonnant totalement l’utilisation du fuel.

La chaufferie bois nécessitera plus de 4 500 tonnes de bois-énergie par an, dont l’approvisionnement est réalisé dans un rayon de 50 à 80 km avec une provenance majoritaire du département de la Haute-Marne. Le recours à la biomasse permettra d’améliorer significativement l’impact environnemental en évitant l’émission dans l’atmosphère de plus de 2 500 tonnes de CO2 par an. Par ailleurs, le choix de la biomasse permet de garantir aux bénéficiaires une chaleur à un prix compétitif et peu volatil dans la durée.

 

Document Engie - Cofely

 

 

Ce nouvel équipement témoigne de l’engagement constant de la Ville de Chaumont en faveur de la protection de l’environnement et s’inscrit dans une démarche Agenda 21 plus globale et ambitieuse qui a déjà permis la mise en place de bornes de recharge pour les véhicules électriques, une modernisation du réseau d’éclairage public permettant une diminution de la consommation électrique de l’ordre de 40%, le développement d’une démarche « zéro-phytosanitaire » par les services municipaux, le lancement d’un diagnostic sur la performance énergétique des bâtiments communaux, le développement des pistes cyclables, etc.

Partager cette page