Vous êtes dans : Accueil Actualité Campus connecté : un lieu d’études innovant au cœur du territoire

Campus connecté : un lieu d’études innovant au cœur du territoire

Chaumont est l’une des treize villes sélectionnées pour accueillir un campus connecté. Plus de 60 formations post-bac - BTS, DUT, DAEU ou licence - sont accessibles, depuis la rentrée 2019, à la médiathèque les Silos.

 

 

Pour le gouvernement, la mobilité ne doit plus être un frein aux études. Tous les bacheliers qui le souhaitent doivent pouvoir se lancer dans des études supérieures. Ne plus choisir un diplôme par défaut et ne plus s'interdire d'essayer, voilà tout l'enjeu des treize campus connectés qui ouvriront leurs portes en septembre. Chaumont, qui offre déjà de solides formations post-bac et accueille plus de 750 étudiants chaque année, a été choisie pour porter ce projet expérimental qui s'inscrit dans la liste des chantiers lancés à la suite du Grand débat. Treize campus en 2019 pour une centaine d'ici 2022. Une opportunité que Christine Guillemy, maire de la ville et présidente de l'Agglomération, sollicitée par la région Grand Est, ne comptait pas laisser passer. « Je suis convaincue que cette nouvelle voie de formation supérieure sera un vecteur important pour notre territoire, trop éloigné des pôles universitaires ». En effet, il faut plus d'une heure de route pour relier l'un d'entre eux, qu'il s'agisse de Troyes, Reims, Nancy ou Dijon. Pour des raisons financières, familiales, de santé, ou autres, beaucoup de jeunes prennent la décision de ne pas poursuivre dans le supérieur malgré de bons résultats au bac général, professionnel ou technologique. 

Donner les moyens de réussir

L'idée est donc d'amener les formations au plus près des potentiels étudiants et de faire venir des enseignements, pensés par les centres universitaires et adaptés au ‘e-learning’, jusqu'à eux. 
Finies les inégalités de destin. Ces campus connectés permettront de donner les moyens d'essayer et de dépasser les barrières géographiques et sociales à tous ceux qui désirent s'engager  progressivement dans un cursus universitaire et qui ont l'envie et la volonté de réussir. Le campus connecté proposera des formations complètes, diplômantes et identiques à celles dispensées aux étudiants inscrits dans un établissement plus ‘classique’ mais pouvant être suivies intégralement à distance. 
« La différence avec l'enseignement à distance classique, c'est l'encadrement assuré par un référent, un coach rompu aux méthodes universitaires qui peut accompagner et aider les étudiants » insiste Anne-Marie Nédélec vice-présidente de l'Agglomération en charge de l'enseignement supérieur. Le calendrier universitaire sera le même et chaque étudiant aura un emploi du temps à respecter et des examens à passer. Maintenir les jeunes sur notre territoire, c'est  « donner plus de vitalité à notre ruralité » car, comme le souligne Christine Guillemy, pour ceux qui auront choisi cette formule, « l’avenir peut être ici ou du moins peut se préparer ici, sur le territoire de l'agglomération de Chaumont ». 

 

Droit, langues, psychologie, sciences, sport… Etudier ce que l’on veut, sans quitter l’Agglomération, est désormais possible.

 

Détails des formations 
accessibles sur :
www.sup-numerique.gouv.fr

 

Plus d’informations :
centre d’information et 
d’orientation Chaumont-Langres
21 bd Gambetta
tél. 03 25 32 66 80

 

Mission locale Chaumont
2 bis rue de Bourgogne
tél. 03 25 32 23 00

 

 

Un lieu de vie, de travail et d’échanges

Qui dit campus, dit lieu d’apprentissage mais aussi lieu d’échanges. Ce sera les Silos. Au rez-de-chaussée, la salle qui servait autrefois d’atelier de sérigraphie sera totalement repensée afin d’offrir un lieu de vie, d’échanges et de travail individuel et collectif de qualité. Les étudiants seront donc accueillis en plein centre-ville, à quelques pas de la gare et de nombreux lieux culturels, comme le Signe, le cinéma ou bien encore le Nouveau Relax. Les 100 m2 de surface offriront plusieurs espaces de travail, de réunion et de détente avec du mobilier et des outils numériques adaptés. Tous les services proposés à la Médiathèque pendant ses heures d’ouverture seront accessibles et un accès individualisé permettra de profiter des locaux même au-delà. Futurs bacheliers, 
il ne vous reste plus qu’à vous inscrire… 

 

 

 

Le coût des aménagements

Un investissement de 131000 € pour les travaux et l’aménagement sera nécessaire, réparti entre l’Etat, la Région (50000€ chacun) et la Ville (31000€). A noter que le budget annuel de fonctionnement estimé à 25000€ sera subventionné puisque le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la  recherche et de l’innovation prévoit une dotation  de 1000€ par an et par étudiant.

 

Partager cette page