Vous êtes dans : Accueil Actualité A la basilique, le vitrail endommagé prend le chemin de l’atelier de restauration

A la basilique, le vitrail endommagé prend le chemin de l’atelier de restauration

Reportage dans les coulisses de l'opération

 

9 septembre 2021. Avec précaution, les deux spécialistes placent dans une caisse ce qu’il reste de cet élément du vitrail « la Flagellation du Christ » réalisé par l’artiste Jacques Gruber (1870-1936) et visible dans l’abside de la basilique Saint-Jean-Baptiste.

Cette partie de l’oeuvre était tombée au sol, à l’intérieur de l’édifice, lors de la tempête de décembre 2019. Les nombreux fragments avaient été collectés et placés en sécurité, le temps de trouver les personnes les plus aptes à conduire la délicate restauration.

Ce matin, une inspection par les toits-terrasses de la basilique a permis de définir précisément les dimensions originales du vitrail, très déformé par sa chute.  L’objectif est désormais de sauvegarder tout ce qui est possible du vitrail d’origine. Et la tâche s’annonce complexe. Le vitrail passera donc quelques mois entre les mains des compagnons de l’Atelier Parot, à Aiserey (21), avant de retrouver sa place dans la basilique en début d’année prochaine. 

Cette restauration est menée après autorisation donnée par Direction régionale des affaires culturelles et sous son contrôle scientifique et technique.
Montant des travaux : 33493 euros HT dont 40% financés par la DRAC

 

 

 

 

 

A lire : La Ville de Chaumont s’est engagée dans un vaste programme de restauration de la Basilique Saint-Jean-Baptiste.

Avec la Fondation du patrimoine, vous pouvez contribuer à la restauration de la Basilique

 

 

Partager cette page